Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 22:49
Manifeste contre le nouveau danger radioactif des FAVL à l’encontre de nos territoires et de l’EST de la France
 Un vibrant appel est lancé à toutes les communes candidates en vue d’une prochaine présélection par l’Etat pour enfouir des déchets radioactifs sur leur territoire, à faible profondeur, c’est à dire en subsurface.
 Depuis plusieurs mois deux reconnaissances hydrogéologiques ont été réalisées par le CEDRA à savoir :
 Une première dans la région occidentale au début du plateau de Langres, dans la région dite de « La Plaine » .
 Une seconde dans les secteurs du Barrois Oriental et Central.
 Dans les deux cas il apparaît que l’enfouissement des déchets radioactifs est géologiquement irréalisable car extrêmement dangereux et ceci pour les raisons suivantes :
 Dans les formations géologiques hydrauliques du Plateau de Langres Occidental épaisses de 187 mètres on observe 3 nappes d’eau phréatiques.
.Dans les formations géologiques hydrauliques du Barrois épaisses de 145 mètres on observe 2 nappes d’eau phréatiques. Soit un total de 5 nappes d’eau phréatiques sur une épaisseur totale de 332 mètres de terrains géologiques hydrauliques à la hauteur du deuxième plateau du Barrois (Séquanien) .
 Des failles innombrables recoupent transversalement les réseaux des grands cours d’eau majeurs tant dans le Plateau de Langres Occidental que dans le Barrois avec les nombreux vallons transversaux.
  Les nappes d’eau phréatiques convergent vers le Nord Ouest en direction du Bassin Parisien et circulent très vite au sein des formations calcaires souterraines.
 Tous les cours d’eau traversant les reliefs calcaires jurassiques des départements de l’Aube, la Haute-Marne, La Meuse, Les Vosges et la Meurthe et Moselle sont alimentés par les Nappes phréatiques des plateaux.
 Beaucoup d’agglomérations sont alimentées par des captages :
 1-Des sources situées sur les coteaux des versants des vallées, alimentées par les plateaux.
 2-De nappes phréatiques alluviales dans les vallées.
 3-Par des réseaux souterrains aux parcours compliqués, très incertains voir inconnus.

CONCLUSION

 Au vu de toutes ces constatations hydrogéologiques et écologiques, il y a beaucoup de risques et de dangers encourus d’envisager l’enfouissement de produits radioactifs du type FAVL dans l’environnement régional des plateaux calcaires de l’Est de la France.
  Ce qui est alléchant pour une commune deviendra très vite une menace et un danger potentiel pour les communes environnantes et celles situées en aval des vallées.
 Les populations doivent être impérativement consultées car de tels projets engagent le présent et le futur des générations à venir et pour longtemps.
 Sans oublier que suite à de nouvelles élections et après le départ des élus responsables que survienne alors un accident de contamination radioactive ! Alors qui sera responsable ? Et qui paiera les dégâts ?
 Au nom de la sécurité et de la santé publique il faut arrêter un tel projet qui fatalement nuira à l’équilibre et la renommée de nos régions. Les élus qui s’engagent dans une telle aventure seront gravement jugés par la société sur les conséquences immédiates de leurs actes.

Partager cet article

Repost 0
Published by VAN - dans Informations
commenter cet article

commentaires