Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 15:16
L'Union - 18 février 2009 - Aurélie Juillard
Déchets nucléaire : le conseil municipal de Scrupt revotera lundi
« Garant de l'unité de la commune et de la concorde, je mettrai à l'ordre du jour du prochain conseil municipal le retrait de ce projet. » Jean-Philippe Beauvois, maire de Scrupt, l'annonce clairement, dans une lettre à ses concitoyens : la très controversée candidature de la commune à l'accueil d'un site de stockage de déchets radioactifs de faible activité à vie longue (FAVL) sera réétudiée lundi prochain.
 « Notre petit village si tranquille devient une poudrière, déplore le premier magistrat. Si nous faisions un referendum maintenant, nous sommes sûrs du résultat donc autant éviter que la situation ne s'envenime ! » Suite à la réunion publique organisée la semaine dernière par le Cedra (Collectif contre l'enfouissement des déchets radioactifs) et des habitants antinucléaires, l'édile de Scrupt aurait été pris à partie non seulement verbalement mais aussi physiquement ! Une attitude qu'il juge inexcusable : « Je venais pacifiquement écouter une réunion contradictoire et on m'a agressé, ça, c'est antidémocratique ! » L'élu se réserve d'ailleurs le droit de « donner suite aux menaces proférées ».
 Car, il le rappelle, jamais le conseil municipal ne s'est engagé de manière définitive à accueillir le site de stockage de l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires). « Nous n'avons donné notre aval qu'à la réalisation d'une étude des sols plus poussée avant une prise de décision d'ici un ou deux ans si la commune était retenue comme site potentiel, précise M. Beauvois. J'ai d'ailleurs recontacté l'Andra pour vérifier qu'une deuxième délibération était obligatoire avant toute installation. Ils me l'ont confirmée. »
« Informer davantage ». Pour lui, il n'y avait donc pas lieu de procéder à une consultation de la population entière pour entamer une simple étude de sol. « Nous avons vu dans le dossier envoyé par l'Andra une opportunité financière à laquelle nous avions encore au moins deux ans pour réfléchir et ce, avec la population… » Lorsqu'un couple d'habitants le saisit sur les dangers de l'implantation d'un tel site, le maire ne refuse pas d'écouter leur opinion. Suite à l'argumentation des antinucléaires, il décide même « d'informer davantage la population avant l'organisation d'une consultation populaire ».
« J'ai appelé l'Andra pour leur demander de venir à Scrupt expliquer leur projet », précise l'édile. Las, l'agence décline l'invitation, prétextant qu'elle ne se déplacera désormais que sur les sites retenus par le Ministère. « Je suis déçu de cette attitude, ne peut que commenter Jean-Philippe Beauvois. J'aurais aimé un vrai débat public entre Andra et Cedra. En l'absence d'un tel rendez-vous, il est inutile d'aller plus loin. »
Le conseil revotera donc lundi et l'on peut, sans prendre de risque, prédire qu'il se positionnera cette fois contre toute démarche menant vers l'arrivée des déchets FAVL. Cette attitude fera-t-elle boule de neige auprès des deux autres communes candidates, Blesme et Maurupt ? Les antinucléaires l'espèrent…

*******************

 Derniers échos…
Réunion : une seconde réunion publique est prévue ce jeudi 19 février à la salle des fêtes de Maurupt-le-Montois, à l'initiative du Mouvement national de lutte pour l'environnement.
 Blog. Depuis dimanche dernier, un blog d'opposition à toute implantation d'un site de stockage de déchets radioactifs de faible intensité à vie longue (FAVL) à Blesme, Maurupt-le-Montois ou Scrupt est en ligne. Derrière l'écran, l'écrivain Armand Gautron, habitant de Blesme, qui évoque « une démarche personnelle et citoyenne ». Objectif : que ce blog serve « de boîte aux lettres, de diffuseur d'informations, d'autres blogs traitent déjà du sujet, nous irons les chercher, créer des liens avec eux afin d'échanger des informations et des expériences ou même des idées d'actions ». En quelques jours, plus de 600 connexions ont déjà été relevées sur ce site au nom très caustique : blesme-mon-amour.over-blog.fr
Politiques. Et les politiques dans tout ça ? Certains se sont positionnés très tôt, tels que le député Charles de Courson, sollicité dès juin 2007 par le Réseau sortir du nucléaire sur la prospection menée par l'Andra. « Je ne suis pas, par principe, opposé au nucléaire qu'il soit civil ou militaire, répondait alors M. de Courson. Néanmoins, en raison des controverses liées à son application, il me paraît important de renforcer tant la sécurité que la transparence en matière d'information relative à cette énergie. Pour ce faire, il convient de favoriser le dialogue avec les représentants des différents courants d'opinion sur ce délicat sujet. » De son côté, le maire de Vitry et conseiller général Jean-Pierre Bouquet vient de répondre aux habitants inquiets de Scrupt : « Fort de votre interpellation, je m'engage à chercher toutes les informations disponibles pour apprécier au plus juste la perspective ouverte par la recherche de site engagée par l'Andra », écrit l'édile qui se dit « non favorable à la nucléarisation de la société ».

Partager cet article

Repost 0
Published by VAN - dans Informations
commenter cet article

commentaires