Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 15:21

Le monde

La France construira une deuxième centrale nucléaire de type EPR (European
Pressurized Reactor) de nouvelle génération et en a confié la réalisation à EDF, qui sera associé à GDF Suez, a annoncé, jeudi soir 29 janvier, la présidence de la République. "Le président de la République confirme le lancement de la réalisation d'une deuxième centrale nucléaire de type EPR en France", lit-on dans le communiqué de l'Elysée. La mise en chantier d'un deuxième EPR en France, après celui en construction à Flamanville (Manche), avait été annoncée en juillet 2008 par Nicolas Sarkozy.

Ce deuxième réacteur sera construit à Penly, en Seine-Maritime. EDF sera majoritaire dans la société réalisatrice et GDF Suez sera associé au projet, précise le communiqué. D'autres groupes pourraient être associés au nouveau réacteur de Penly, indique l'Elysée : "d'autres partenaires, désireux de partager l'investissement et l'approvisionnement électrique seront invités à y participer", lit-on dans le communiqué. La construction devrait commencer en 2012 pour un raccordement au réseau en 2017.

Le communiqué de l'Elysée laisse aussi entendre que GDF Suez pourrait être chargé de la construction d'un troisième EPR. "Dans la perspective du développement ultérieur de la filière, l'Etat reconnaît la volonté de GDF Suez d'assumer la maîtrise d'ouvrage et l'exploitation de l'EPR suivant", lit-on dans le communiqué. GDF Suez, dont la naissance a eu lieu le 22 juillet 2008, après deux ans et demi de fiançailles entre GDF et Suez, s'est engagé à détenir et exploiter des unités nucléaires de nouvelle génération à l'horizon 2020.

EDF VEUT DEFENDRE SON STATUT DE NUMERO UN

De son côté, EDF est déterminé à défendre son statut de premier exploitant nucléaire mondial – avec environ 66 gigawatts (GW) installées et 58 réacteurs en France. L'électricien français a fait du nucléaire de nouvelle génération la clé de son développement à l'international, notamment dans le cadre du rachat de British Energy et de la moitié des actifs nucléaires de l'américain Constellation. Son PDG, Pierre Gadonneix, a estimé, jeudi soir, que la construction d'une deuxième centrale nucléaire EPR est une excellente nouvelle pour la filière nucléaire et pour l'emploi.

Le réseau "Sortir du nucléaire", qui fédère 840 associations, a, de son côté, estimé qu'un nouvel EPR "détournera la France de son engagement de 20% de (sources d'énergie) renouvelables en 2020" et indiqué vouloir attaquer en justice les autorisations de construction de l'EPR à Penly. Le réseau doit se réunir ce week-end à La Rochelle pour "organiser la résistance citoyenne" contre ce projet

Partager cet article

Repost 0
Published by VAN - dans Informations
commenter cet article

commentaires