Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 14:17
L'Union (Marne) - 22.12.08 - Marion Dardard 7 - Déchets radioactifs : le maire de Braux se battra

Le maire de Braux-Saint-Rémy est bien décidé à se battre contre le stockage des déchets radioactifs en Argonne. Petit à petit, il mûrit son plan d'attaque…

 Des déchets radioactifs stockés près de sa commune ? Nicolas Lerouge, maire de Braux-Saint-Rémy, n'en veut pas. Et il a décidé de le faire savoir. Pire : à quelques jours du rendu de la liste des communes argonnaises présélectionnées pour accueillir le centre de stockage, le jeune édile a décidé d'entrer en résistance et de faire obstacle à tout prix au projet. S'il reste encore secret sur ses actions projetées afin de faire barrage, il n'a pas sa langue dans sa poche pour décrire ce qui est pour lui «une hypothèque sur nos vies».

 Sa première attaque remonte au 29 novembre : il profite du conseil municipal pour faire voter une motion contre l'implantation d'un centre de stockage de déchets radioactifs… en Argonne. Carrément. Verdict : la motion, « symbolique », est adoptée à l'unanimité. « En tant que citoyen, j'étais contre. En tant que maire aussi, mais il me fallait l'aval de mon conseil et de la population avant de m'engager dans la lutte. »

 « J'entre en résistance ». Rejeter en octobre dernier l'invitation de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) à inscrire sa commune sur la liste des candidats ne suffisait pas. Ce qu'il veut endiguer avant tout, c'est le manque d'information de ses administrés. « Le radioactif leur fait peur. Mais sinon… Ils n'ont que très peu d'éléments sur le sujet. On n'est pas des scientifiques mais on est des citoyens libres de s'informer pour se forger sa propre opinion ». À ce sujet, la loi prévoit des réunions de concertation avec la population avant les premières études sur les sites choisis. M. Lerouge espère que les Argonnais saisiront la perche pour exprimer leur opposition et, créeront, pourquoi pas, « une association pour agir conjointement avec les élus. »

 Les élus justement. À demi-voix, notre interlocuteur confie s'être rapproché de manière informelle d'autres maires argonnais afin de les rallier à sa cause. On sait déjà que Moiremont sera de la partie. Il espère que d'autres communes lui « emboîteront le pas ». Nicolas Lerouge a commencé à distribuer un tract décrivant la situation à Soulaines-Dhuys dans l'Aube, qui accueille déjà un centre de stockage… Chiffres et sources à l'appui.

 « Qui voudra un blé qui pousse près de déchets radioactifs ? ». Pas de doute, le maire a bûché son dossier. « Être contre, c'est bien. Mais encore faut-il pouvoir argumenter… » lâche-t-il, lucide. Le combat sera dur. Il le sait. « Mais il faut préserver ce patrimoine exceptionnel que nous avons ! De même que la qualité des produits agroalimentaires. Je ne nie pas l'intérêt économique d'une telle implantation. Mais franchement : qui voudra manger un blé qui pousse à côté de déchets radioactifs ? »

Alors, même si ça doit lui coûter un peu de temps auprès des siens, le maire de Braux se battra jusqu'au bout. « J'entre en résistance. Mes actions dépendront de la décision de l'Andra. Mais je vais lui montrer que je ne suis pas d'accord. Je ne laisserai pas pourrir la situation. » Pour recueillir vos avis ou votre soutien, Nicolas Lerouge a créé une adresse mail : argonnactif@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by VAN - dans FAVL
commenter cet article

commentaires