Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 18:55

VITAL MICHALON, mort pour la vie.

Nous, écologistes, militants antinucléaire, avons aujourd’hui une pensée pour Vital Michalon, mort lors d’une manifestation d’opposition à la construction du prototype de surgénérateur Superphénix à Creys-Malville.

31 juillet 1977 : La manifestation ne rassemble pas moins de 60 000 opposants.

L’ambiance est électrique. Quelques milliers de manifestants prennent place dans les champs face à la police. Derrière eux, plusieurs milliers de personnes s'agglutinent sur la route. Quelques manifestants sont armés de bâtons, de cocktails Molotov, certains jettent des pierres. La police riposte avec des grenades offensives et charge. Du coté des manifestants, le service d'ordre est dépassé et des échauffourées éclatent. Vital Michalon est tué par un tir tendu de grenade; plusieurs dizaines de manifestants sont blessés, dont deux mutilés. L'autopsie de Vital Michalon conclut à une mort causée par des " lésions pulmonaires du type de celles que l'on retrouve lors d'une explosion ". Du coté des forces de l'ordre, cinq personnes sont blessées, dont 2 grièvement.

  L’avenir donnera cependant raison aux opposants puisque trente ans plus tard, la centrale nucléaire est un fiasco tant économique qu’écologique. En 11 ans, Superphénix a en effet fonctionné pendant 53 mois, il a subi des réparations pendant 25 mois, mais il a été arrêté 54 mois pour des raisons administratives. La production d'électricité aurait dû rapporter 12 milliards de francs, elle n'en a fourni que 2 milliards.

Son démantèlement est un vrai casse-tête, il va durer 25 ans selon EDF et produire des tonnes de déchets radioactifs dont le fameux sodium liquide qui refroidissait le réacteur et qui s’enflamme au contact de l’air et explose au contact de l’eau.

Rappelons que les français paient deux fois l’électricité nucléaire qu’ils consomment car le prix du démantèlement des centrales et du traitement, stockage des déchets est subventionné par l’Etat et ne figure pas dans le prix du KWh. Mais ce sont les générations futures qui paieront le plus lourd tribut de notre folie.

 Aujourd’hui, c’est à Bure dans la Meuse, à Flamanville et à Cadarache que l’on veut à nouveau nous imposer le nucléaire et ses déchets.

Sans nous demander notre avis, l’état nous engage pour plusieurs décennies encore dans le nucléaire alors qu’il y a tant à faire au niveau des économies d’énergie et du renouvelable sans toute fois revenir à bougie.

Vosges AN

U n rassemblement est organisé en commémoration de la mort de Vital Michalon : http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?article464

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane
commenter cet article

commentaires